LES NOTES DE L’INESG 05 (2015)
Dr. Liess BOUKRA, DG INESG & Mlle Nadia GACEM, CER INESG

Un mystérieux hacker sous le pseudo de Chris Coleman surnommé « le fantôme du Makhzen » a  publié des documents confidentiels du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération et des Services de renseignement marocains. Le contenu desdits documents divulgués sont exposés sous les rubriques suivantes :


  • les menaces du Makhzen contre l’Algérie ;

  • le dossier du Sahara occidental ;

  • l’offensive marocaine en Afrique ;

Ces révélations confirment que le Maroc regarde toujours l’Algérie comme son ennemi stratégique exclusif. Dans cette veine, il met en branle une stratégie élaborée, cohérente et touffue visant à consumer l’Algérie. Mais la force de frappe de la monarchie  marocaine n’est pas inhérente à son individualité ; elle lui est concédée par les alliances auxquelles il a consenti en endossant le costume de sous-traitant fidèle au bénéfice des uns et de camériste appointé au profit des autres.

Par la force des choses, la question sahraouie est devenue le lieu d’une surdétermination ; elle semble condenser toutes les inimités que le Makhzen nourrit à l’endroit de l’Algérie, mais ce n’est plus à travers ce dossier qu’il faut envisager la question du leadership régional ; c’est à l’inverse, à travers le prisme de la question de l’hégémonie au plan régional qu’il faut administrer le dossier du Sahara occidental. C’est cette inversion du sens de la détermination provoquée par les retournements géostratégiques en cours, que le Makhzen semble avoir intégré dans sa stratégie visant à bousculer l’Algérie, comme en atteste le contenu des documents officiels marocains dévoilés par Chris Coleman. Quelles sont donc les raisons de cette turbulence marocaine ? Que cherche le Maroc en multipliant les actes d’animosité et d’agressivité contre l’Algérie ?