CONFLUENCES INTERNATIONALES 2 (2015)
Prof. Farid CHAOUI

Le concept de politique de « santé », comme celui de protection sociale, au sens moderne du terme, est relativement récent, datant du milieu du XIXè siècle avec l’avènement de l’assurance maladie, mise en place pour la première fois en Allemagne en 1870. Depuis, ce concept n’a pas cessé d’évoluer pour s’adapter à trois impératifs :

  1. Faire face aux nouveaux défis sanitaires ;
  2. Assurer une équité d’accès aux services de santé ;
  3. Rationaliser les dépenses.


En Algérie, le système national de santé a connu des évolutions irrégulières, obéissant plus aux ressources financières disponibles, qu'à une véritable politique de santé.
La survenue simultanée de la transition démographique et épidémiologique et la pression exercée sur les pouvoirs publics par les revendications sociales en faveur de plus de droit et de justice imposent des changements structurels de la politique de santé pour être en mesure de faire face à des défis sanitaires de plus en plus complexes et coûteux avec des moyens, qui ne progressent pas à la mesure de ces défis.