INDEX 2018 DES ACTIVITÉS TERRORISTES (AVRIL 2019)
INESG

Le terrorisme représente la première menace contre la paix, la sécurité et le développement sur les plans : national, régional et international. L’aire de son activité, en dilatation continue depuis les années 1990, s’étend, aujourd’hui, à l’ensemble de la planète. Si un arc djihadiste s’esquisse de l’Afghanistan  à la Corne de l’Afrique, de l’Océan Atlantique à l’Océan Indien, incluant la Méditerranée, ses métastases prolifèrent dans l’ensemble des autres régions du monde.  Présentement, seule, l’Amérique Latine échappe à cette réalité mortifère. Aussi, à son endroit, on peut parler d’une pesanteur géostratégique mondiale lourde. Qu’est-ce à dire, sinon que le terrorisme relève du même ordre de menace transnationale que le risque environnemental (le réchauffement de la planète) et le crime organisé, excepté le fait que les contrecoups du terrorisme sont à la fois plus immédiats et plus meurtriers.  Enfin, sa confluence quasi spontanée avec le crime organisé accroît considérablement la dangerosité des deux périls. Dès lors, face au terrorisme, l’humanité est confrontée à une menace géostratégique hybride, protéiforme, réticulaire et rhizomique.

Compte tenu de la gravité et de l’ampleur de la menace, l’INESG a pris l’initiative de confectionner un index annuel de l’activité terroriste  sur l’étendue « Maghreb – Sahel - Afrique de l’Ouest ». Trois espaces géopolitiques interconnectés, interagissant les uns sur les autres et  unis par l’histoire, la religion (l’islam sunnite malékite et l’islam confrérique) et les routes commerciales. 
La collecte des données s’est effectuée à partir d’une multitude de sources ouvertes (sites internet, agences de presse, journaux). Nous avons, à tout moment,  tenté, dans la mesure du possible, de valider les données collectées en procédant à tous les recoupements faisables. Parfois, les dissimilitudes entre les différentes sources sont si énormes, qu’il était impossible de trancher. Alors, nous procédions, par choix raisonné sur la base de faits  analogues précédents et de notre propre expérience du terrain. Toutefois, même si les chiffres  retenus ne sont pas toujours d’une grande exactitude, il reste que les tendances lourdes sont là, fiables et significatives.

L’INDEX des activités terroristes présente un bilan quantitatif de l’activité terroriste par année, dans les différents pays du Maghreb, du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.
Il comprend essentiellement :

  • L’analyse de la situation du terrorisme dans le contexte régional et dans chaque pays  est agrémentée par des cartes, des tableaux et des représentations graphiques ;
  • La chronologie des actes terroristes durant l’année ;
  • L’impact du terrorisme en quelques chiffres par pays ;
  • La situation annuelle et mensuelle du terrorisme par pays ;
  • L’évolution annuelle des indicateurs du terrorisme par année et par pays ; 
  • L’historique des différents groupes terroristes (Al-Qaïda, DAESH, El Nosra, etc.), ainsi que leur localisation, leurs stratégies, les différents chefs terroristes dans le monde et en Afrique …etc.